Coronavirus : rapatriement de citoyens européens

COVID-19 : l’Union européenne soutient le rapatriement de tous ses citoyens à travers le monde

Rapatriement citoyens européens coronavirus Depuis le début de l’épidémie de Coronavirus, l’Union européenne et les Etats membres ont rapatrié plus d’un demi-million de citoyens européens à travers le monde. Cela concerne quelques 550 000 personnes touchées par les restrictions de voyage liées aux coronavirus.

Le Mécanisme de protection civile de l’UE a lui été utilisé pour des cas d’extrême urgence lorsqu’il n’y a pas de vols commerciaux. Il a facilité le retour de plus de 58 097 citoyens rapatriés via 262 vols affrétés vers l’Europe depuis plus de 70 pays, parmi lesquels : la Chine, le Japon, les États-Unis, le Maroc, la Tunisie, le Vietnam, les Philippines, l’Égypte, la République dominicaine, la Colombie, la Bolivie, le Costa Rica, le Panama, Cuba, le Honduras, le Mexique, Cabo Verde, la Géorgie, la Gambie, le Sénégal, Haïti ou la Malaisie.

La priorité est de rapatrier les citoyens de l’UE via des vols commerciaux. Cependant, lorsque cette option n’est plus possible, le Centre européen de coordination des réponses de la Commission européenne peut intervenir. Le Mécanisme de protection civile de l’Union européenne doit être sollicité par les Etats membres de l’Union européenne et est utilisé en dernier recours. Il est le résultat d’une coordination consulaire unique entre les institutions de l’UE (139 délégations de l’Union européennes sont implantées en dehors de l’UE) et les États membres pour aider les citoyens, où qu’ils se trouvent dans le monde.

Grâce à lui, les États membres de l’UE peuvent activer le Mécanisme de protection civile de l’UE, qui coordonne et cofinance jusqu’à 75% des transports liés à ces rapatriements pour les pays membres de l’Union européenne.

Dès le 28 janvier 2020, le mécanisme de réaction de l’UE en cas de crise, dispositif intégré pour une réaction au plus haut niveau politique européen, a été activé. Le même jour, la France a été le premier pays à activer le mécanisme de protection civile de l’Union dans le cadre de la crise sanitaire provoquée par le coronavirus. Il s’agissait de mettre en place un appui consulaire aux citoyens européens présents à Wuhan (Chine). De nombreuses autres demandes ont été faites depuis pour activer le rapatriement des citoyens européens. La Grande-Bretagne a par exemple également obtenu le soutien de l’UE pour rapatrier ses ressortissants bloqués depuis le Japon, les États-Unis et le Pérou pendant la crise du coronavirus.

Au 29 avril 2020, quelque 50 000 citoyens de l’UE devaient encore être rapatriés en Europe. L’UE travaille sans relâche pour ramener ses ressortissants européens restés bloqués à l’étranger.

Le Mécanisme de protection civile de l’UE est administré par la Commission depuis 2001 et couvre à hauteur de 75% les coûts engendrés par  ces vols de rapatriement. Ils sont organisés par les Etats membres à condition qu’ils incluent des ressortissants de plusieurs pays de l’Union européenne.

Plus d’informations…

Share This

Copy Link to Clipboard

Copy